Etienne BEGUIN, Notaires Associés à BEAURAING

 

Etienne BEGUIN

Notaires Associés à BEAURAING

cp

Communiqué de presse officiel

Le prix moyen des terres agricoles en hausse en Belgique

8 septembre 2021

Sur les 6 premiers mois de l’année 2021, le prix moyen d’un hectare de terres agricoles en Belgique a fortement augmenté, une hausse de +10,3%. C’est ce qui ressort du Baromètre des terres agricoles de la Fédération du Notariat (Fednot).

Pour la cinquième année consécutive, le prix moyen d’un hectare d’une terre agricole augmente !  Durant les six premiers mois de l’année 2021, il s’est élevé à 53.760 euros, soit une augmentation de +10,3%. Il s’agit de la plus forte augmentation de ces 5 dernières années. « Au même titre que les autres segments de l’immobilier, la hausse du prix des terres agricoles se poursuit inexorablement. La faiblesse des taux d’intérêt, la rareté des biens mis sur le marché et la forte augmentation du prix des matières premières expliquent principalement cette constate hausse des prix », explique le notaire Renaud Grégoire.

25.800 euros en plus par hectare en Flandre

Cette augmentation se constate aussi bien en Flandre (+10,7%) qu’en Wallonie (+8%). Sur une période de 5 ans, le prix moyen après inflation a augmenté de +27,2%  en Flandre et de +21% en Wallonie. La différence de prix pour un hectare de terres agricoles ne fait donc qu’augmenter entre la Flandre et la Wallonie. Aujourd’hui, il faut débourser en moyenne 25.800 euros en plus pour acheter une terre agricole en Flandre qu’en Wallonie.

Une réforme du bail à ferme est entrée en vigueur en Wallonie le 1er janvier 2020. Quel impact a-t-elle eu sur les prix ? « Sauf cas particulier, la réforme du bail à ferme n’a pas eu d’impact déterminant sur les prix. Au contraire, le nouveau bail à ferme envisage de nouvelles situations de fin de bail, ce qui est de nature à amener davantage de terres libres sur le marché », répond Renaud Grégoire, le porte-parole de notaire.be.

En 5 ans, c’est en province de Namur que les prix ont le plus augmenté

Les différentes provinces wallonnes connaissent cependant des évolutions différentes. En 5 ans, c’est dans la province de Namur que le prix moyen a le plus augmenté, +45,9% soit +38,2% si on tient compte de l’inflation. Il s’agit même de la plus grande augmentation au niveau national. A l’inverse, c’est dans la province de Liège que le prix moyen a le moins augmenté en 5 ans, puisqu’il a augmenté de +10,1% en 5 ans, soit une augmentation réelle, inflation comprise, de +2,4%.

Un marché très spécifique

Il est important de rappeler que les terres agricoles sont un marché très spécifique où les différences de prix peuvent être très importantes. Une terre non-louée vaudra par exemple bien plus chère qu’une terre louée avec un long bail encore à honorer. De même, au sein même d’une province ou d’une commune, les prix peuvent être très différents pour des terres qui présentent les mêmes caractéristiques. « Le prix moyen donne donc une bonne image de l’évolution générale des prix, mais ce prix moyen ne peut pas être utilisé localement pour connaitre le prix de la terre que vous souhaitez acheter ou vendre. Nous vous conseillons toujours de vous faire accompagner par un spécialiste. Un notaire de votre région pourra par exemple vous donner une estimation des prix pratiqués pour le type spécifique de terres que vous achetez ou vendez », avertit le porte-parole de notaire.be.

Source: Fednot